Pékin (Chine)

China Horse Fair 2017

Du 12 au 14 octobre 2017

Rapport précédent Rapport suivant

 

Contexte

 

Pour sa 11ème édition, le salon du cheval de Pékin a rassemblé 12 exposants sous les couleurs françaises. Pendant trois jours, les visiteurs chinois et étrangers ont pu rencontrer nos entreprises et nos institutions présentes sur place et assister aux diverses animations organisées à leur intention.

Pour rappel

Le China Horse Fair, bien que de petite taille, rassemble les principaux acteurs des filières équines chinoise et étrangères.
Sa fréquentation est assez faible, mais les liens créés sont généralement de qualité. Les professionnels chinois n’hésitent pas à traverser leur pays pour se rendre sur ce salon qui centralise les contacts clefs et donne un aperçu représentatif de l’ensemble de leur filière.

 

Points essentiels de la mission

 
  • Pavillon France / Salon

Tout comme l’an dernier, le Pavillon France arborait un design « Frenchy » et épuré pour faciliter la circulation des visiteurs et des exposants. Malgré la légère baisse de fréquentation, aussi bien pour les exposants que pour les visiteurs, les contacts établis furent qualitatifs. Nous y avons également retrouvé des anciennes connaissances, ravies de revoir chaque année les professionnels français avec lesquelles elles collaborent.

  • Forum et animations

Le 12 octobre, première journée du salon, la Beijing Turf and Equestrian Association a organisé un forum auquel Mr Frédéric Bouix, Délégué Général de la FFE a participé pour y présenter la formation française. Dans l’après-midi, ils ont officiellement remis à la China Equestrian Culture Sport Tourism Institute son certificat d’adhésion à la FITE lors d’une conférence dédiée.

Le 13 octobre, nous avons comme chaque année bloqué un créneau sur le forum intitulé « French Afternoon ». La thématique était la suivante : Premiers soins aux chevaux. Une problématique récurrente en Chine à laquelle nous souhaitions répondre grâce à l’intervention de Jimmy Hentry, maréchal-ferrant, de Claire Scicluna, vétérinaire et de la société Royal Horse pour l’alimentation.

 

Enfin, tout au long du salon, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Charente, Jimmy Hentry et Aurélien Rimpaudont proposé des démonstrations de maréchalerie très bien accueillies par le public chinois.

  • Temps forts et visites
    • Réunion avec la CHIA et signature du MOU avec la province du Xinjiang : Tout comme l’an dernier, la CHIA, représentée par son secrétaire général M.Yue Gaofeng, a rendez-vous avec l’ensemble de la délégation institutionnelle à l’Ambassade de France à Pékin. Les deux parties ont présenté leurs membres ainsi que leurs projets. La CHIA, forte de sa restructuration, a souligné la nouvelle diversité de ses activités : organisation des courses hippiques et des compétitions équestres, création des comités du bien-être équin et de la jeunesse, adhésion à l’association mondiale du pur-sang arabe, édition des manuels BHS etc. Afin d’officialiser la coopération entre la filière française et la Province du Xinjiang, les deux parties représentées par Benoit Cornu et Yao Xinkui ont signé un MOU.
    • Soirée le Cheval Académie organisée par LeCheval à la CCI France-Chine où des professionnels chinois ont partagé leur expérience du digital et de la commercialisation de chevaux et d’équipement. Le lien de la rediffusion sera prochainement communiqué sur le site de l’UNIC.
    • Petit-déjeuner à l’Ambassade de France et remise des labels « Ecole Française d’Equitation » aux centres équestres chinois.
    • Déjeuner avec la Commission Européenne
    • Dîner de Gala de la CHIA : Dîner à l’invitation de la CHIA pour inaugurer le 15e World Equine Veterinary Association Congress. Kate Savage, présidente de l’association mondiale des vétérinaires équins était présente. La délégation française était composée de plusieurs vétérinaires équins comme Erik Grandière, directeur de l’UNIC, Charles Martin Ferrera, conseiller agricole adjoint de l’Ambassade de France, et Claire Sicluna, représentante de l’association française des vétérinaires équins, ainsi que de la FFE et du FRBC. La délégation a revu de nombreux contacts chinois lors du dîner. Les vétérinaires ont longuement échangé.
    • Visite des centres équestres : Visite de Legend pony Club Beijing en présence de Sophie Roos. Il s’agit d’un poney club FFE situé dans le centre ville près d’un centre commercial. Visite de Dong Fang Ma Hui, centre équestre FFE ou enseignent Vanessa et Joel Vandevraye. Ces deux clubs se sont vu remettre le label Ecole Française d’Equitation 2018.
      • DongfangMahui, centre équestre situé dans le Shunyi au nord-est de Pékin. En l’espace de six mois, le club a vu ses installations, son mode d’enseignement et ses méthodes de management changer du tout au tout grâce à la présence des deux enseignants français et de la volonté des responsables chinois.
      • Legend Pony Club, sous la responsabilité de l’enseignante Sophie Roos, est situé dans un centre commercial au nord de Pékin. Le groupe possède également un autre poney club à Chongqing, un centre équestre « classique » à Pékin et bientôt sur Shanghai. Inscrit dans le nouveau concept poney club des shopping malls en Chine, Legend respecte strictement le cahier des charges FFE et fournit des services d’enseignement de qualité.
    • Entretien avec la Chinese Equestrian Association aux Beijing Masters de Pékin : Une délégation composée de la FFE, du PMU, du Trot, du FRBC et de l’UNIC s’est rendue aux Beijing Masters (Bird Nest) le 14 au soir, à l’invitation de M.Zhang Xiaoning, nouveau président de la CEA. Lors de cette première rencontre, les représentants français ont présenté la filière dans son ensemble et les rôles de chacun. M. Zhang a indiqué que la CEA était ouverte à tout type de partenariat mais qu’elle priorisait les trois disciplines olympiques, notamment en vue des JO 2020. Il a également rappelé que la CEA englobait les sports équestres et les courses hippiques, ce qui offrait de nombreux axes de coopération avec la France. En tant que Président de l’association du golf, il souhaitait aussi se rapprocher de la Fédération Française du Golf.
 

Projets et suites à donner

 
  • Réfléchir à la forme de la présence française sur le China Horse Fair.
  • Continuer de suivre et d’accompagner les projets et diverses thématiques en lien avec la Chine des entreprises et associations françaises engagées à nos côtés.
 

Conclusion

 

Même si la fréquentation de ce salon demeure assez faible, les liens créés sont qualitatifs. Une présence récurrente en Chine rassure et favorise les échanges dans une filière constamment sollicitée par le monde entier.

A ce stade et après plusieurs années de participation, il est essentiel de repenser notre présence pour répondre aux attentes de nos organismes et des professionnels chinois.

 

Intérêts

 

Savoir-faire

La filière équine chinoise étant en pleine croissance, les professionnels et les amateurs ont de nombreux besoins dans des domaines très variés: maréchalerie, soins vétérinaires, équipementiers etc.

Formations

Le besoin en formation est énorme en Chine. Afin d’évoluer dans le bon sens, cette dernière veut se former aux métiers du cheval. Des universités ouvrent des programmes de formation en collaboration avec des pays « experts », les institutions signent des partenariats. Quant à la formation des cavaliers, le système des Galops fait beaucoup parler de lui et les actions de la FFE ne font que s’accentuer.

Sports

Les jeux chinois, les jeux asiatiques, les jeux militaires, les jeux olympiques. Autant de rencontres où la Chine rêve de médailles et investit dans des programmes d’entraînement.

Courses

Bien que les courses soient encore peu nombreuses en Chine continentale et concentrées sur deux provinces (courses de trot monté), le potentiel est énorme.

Entreprises

Le marché du cheval en Chine est en plein essor, les entreprises ont la voie libre pour s’y engouffrer.

Loisirs

Grâce à l’adhésion de la Chine à la FITE et au développement de la pratique équestre en club et poney club, l’équitation de loisir touche de plus en plus de chinois.

Télécharger le rapport de mission au format PDF
Télécharger