Kaposvar (Hongrie)

Délégation Kaposvar en Pays de la Loire

Du 14 au 17 mai 2014

Rapport précédent Rapport suivant

 

Contexte

 

La Région Pays de la Loire entretient depuis plusieurs années des relations suivies avec l’Académie équestre de Université de Kaposvar, en Hongrie.

Des partenariats en ingénierie de formation ont été mis en place avec l’IFCE à partir de 2011 et de nombreux projets d’échange restent en discussion.

Une délégation composée de représentants de la région Pays de la Loire et de l’UNIC a été accueillie à Kaposvar en novembre 2013.

Le récent remaniement de l’équipe de direction et de la structuration du Pôle Agricole de l’Université de Kaposvar nécessitait une nouvelle prise de contact en territoire français afin de pérenniser la relation entre nos deux régions et de donner suite aux différents projets évoqués au fil des mois.

Membres de la délégation :

  • Zoltan BORBAS, directeur du Pôle Agricole de l’Université de Kaposvar.
  • Andras KÖVY, responsable des formations.
  • Laszlo CSAJAGHY, enseignant de l’Académie Equestre.

Accompagnés par :

  • Chloé LEBRETON, UNIC.
 

Points essentiels de la mission

 

Rendez-vous au Boulerie Jump pour une visite des infrastructures. L’Académie Équestre de Kaposvar organise les Championnats d’Europe Junior de Voltige du 30 juillet au 3 Août 2014. L’objectif principal de cette visite était de pouvoir échanger avec les responsables du Boulerie Jump, site ayant organisé ces mêmes championnats en 2011, afin de mettre en place un rétroplanning pertinent en vue de l’échéance qui approche à grands pas. En l’absence de M. Philippe Rossi, cet objectif n’a été que très partiellement atteint.

Réunion à l’Ecole Nationale d’Equitation en présence de M. Jean-Michel Pinel, Claire Chabert et M. Nicolas Sanson. Zoltan Borbas, récemment nommé directeur du Pôle agricole de l’Université de Kaposvar, n’avait encore jamais rencontré ses interlocuteurs à l’IFCE. Il en profite pour présenter les remaniements en cours au sein du Pôle qu’il dirige ainsi que ses nouveaux projets de développement.

Le Pôle agricole de l’Université de Kaposvar se divise en trois départements : la recherche agricole, l’élevage et l’académie équestre. Les formations ne sont pas normalisées à échelle nationale, ce qui permet une grande liberté dans les programmes, bien que certains axes de formation soient imposés par le ministère de l’éducation. Une nouvelle accréditation vient d’être accordée pour la mise en place d’une formation universitaire sur trois ans, qui débuterait en septembre 2014. Cette formation accueillera quarante étudiants par promotion, qui se verront délivrer, à l’issue de leur cursus, un diplôme d’ingénieur agricole spécialisé sur élevage équin. Tous ces étudiants monteront à cheval lors de leur première année d’étude, et il sera proposé aux meilleurs d’entre eux de poursuivre vers un diplôme d’entraineur en 2 ans, toujours couplé avec un diplôme universitaire. Le programme de cette formation n’est pas encore finalisé, et le niveau de la cavalerie et des enseignants semble faire défaut.

Différents axes de collaboration sont envisagés avec l’IFCE par l’équipe de Kaposvar.

  • Suivi d’ingénierie de formation pour la création et la mise en place des programmes : l’IFCE souhaite pouvoir prendre connaissance des programmes avant de définir précisément, par le biais d’une Convention, le travail de suivi qui pourra être fourni en fonction de l’implication souhaitée.
  • Relances des échanges pour l’organisation de stages ponctuels à Kaposvar par des écuyers du Cadre Noir : l’expérience, très positive, des stages effectués à quatre reprises en 2012 par l’écuyer Mathieu Van Landeghem à Kaposvar pourrait être facilement reconduite. Un problème d’impayé est cependant mis en évidence par M. Jean-Michel Pinel, au grand étonnement de M. Zoltan Borbas, qui pensait avoir régularisé la situation. Nous comprenons rapidement que cet impayé concerne une Convention qui n’avait pas encore été traduite en français par l’IFCE pour le déplacement de M. Mathieu Van Landeghem effectué en Hongrie en décembre 2012. Claire Chabert est en possession du document, qui peut donc enfin être signé, et la situation régularisée.
  • Echanges d’élèves à envisager avec l’IFCE pour la dernière année du cursus de formation : bien qu’il semble complexe à mettre en pratique du côté français, ce troisième point, moins urgent, pourrait également être intégré dans une Convention,. Nicolas Sanson propose d’accueillir quelques enseignants hongrois en stage de plusieurs jours avec un écuyer du Cadre Noir. Le sujet reste à approfondir avant d’envisager une concrétisation qui ne pourra avoir lieu qu’à moyen/long terme.
  •  Zoltan Borbas et M. Andras Kövy aimeraient également améliorer le niveau de la cavalerie. Ils émettent l’hypothèse de pouvoir exporter en Hongrie les chevaux de l’Ecole Nationale d’Equitation qui ne seraient plus aptes au haut niveau, afin de pouvoir travailler avec une cavalerie de qualité et d’expérience. Cette hypothèse est invalidée par Nicolas Sanson qui expose le plan de carrière type d’un cheval de l’Ecole Nationale d’Equitation, excluant, par le grand investissement et les années de travail engagées, de se séparer d’un cheval s’il est encore apte au travail. Nous convenons de trouver une solution par le biais de l’UNIC, de la région des Pays de la Loire et la Chambre Syndicale des Commerçants de Chevaux de France.
  • De leur côté, l’IFCE souhaiterait être mise en relation avec des meneurs hongrois. En effet, l’attelage, discipline peu développée en France, a du succès jusqu’au plus haut niveau en Hongrie. L’IFCE souhaiterait pouvoir développer des contacts afin que des meneurs français puissent partir en formation en Hongrie.

L’ensemble des points abordés représente un coût important pour l’Université de Kaposvar qui souhaiterait donc développer des partenariats et/ou jumelages ouvrant droit à des financements européens (Erasmus Plus, ECVET…). Afin d’avancer avec la meilleure coordination possible, nous nous engageons à les assister dans leur recherche de fonds auprès de l’Europe.

Rendez-vous avec M. Jean-Christophe Dupuy, du comité équestre de Saumur, dans les locaux de l’Ecole Nationale d’Equitation. Le Pôle Agricole de Kaposvar souhaite développer dans son périmètre une offre de tourisme équestre à l’attention des cavaliers hongrois et étrangers. Ils disposent de la cavalerie, de l’offre d’activités et des hébergements nécessaires. Or, ils manquent de savoir-faire dans ce domaine. Cette rencontre se présente comme l’occasion d’ouvrir leur réseau, et d’obtenir quelques précieux conseils sur la marche à suivre afin de développer une offre adaptée à la clientèle que leur territoire peut être en mesure d’attirer.

Rendez-vous à l’Ecole Blondeau. Nous sommes accueillis par M. Nicolas Blondeau, Mme Florence Blondeau, Mme Isabelle Morazzoni et M. Tom Sandrin. L’Ecole Blondeau souhaite exporter son savoir faire à l’international, en accueillant des stagiaires à Saumur ou en effectuant des stages ponctuels à l’étranger. M. Laszlo Csajaghy, formé au BPJEPS à quelques centaines de mètres de l’Ecole Blondeau en 2009, connaît déjà bien M. Nicolas Blondeau. Dans le cadre des activités du Pôle agricole de Kaposvar en Hongrie, une traduction en hongrois de l’ouvrage « Le Débourrage » édité chez Belin en version française a déjà été effectuée de façon informelle. M. Nicolas Blondeau souhaite le mettre en contact avec son éditeur pour que cette traduction soit officiellement publiée en hongrois. M. Nicolas Blondeau nous présente ensuite ses activités et les possibilités de collaboration (envoi en stage à Saumur d’un ou plusieurs élèves de l’Université, organisation d’interventions à Kaposvar, etc). Une vidéo promotionnelle nous est présentée.

CSIO de La Baule.

Rencontre avec Alain Bentaha sur le stand de la Région des Pays de la Loire. Alain Bentaha réaffirme l’implication de la région des Pays de la Loire dans les projets de collaboration avec l’Université de Kaposvar. Des possibilités de jumelage avec le Pôle Universitaire du Saumurois, l’Université d’Angers et/ou le Lycée Agricole du Bois Tillac peuvent être envisagées par le Pôle Agricole de Kaposvar afin de faciliter l’échange d’étudiants sur des cursus similaires.

Suite à cet entretien, nous assistons à la conférence de presse donnée par la SHF au sujet de la Grande Semaine de Fontainebleau 2014. L’occasion est donnée d’introduire les « Games Tour » auprès de la délégation hongroise.

Déjeuner dans le « club des décideurs » lors de la Coupe des Nations du CSIO (remportée par l’équipe de France). Sont présents à la table : M. Zoltan Borbas, M. Andras Kövy, M. Laszlo Csajaghy, Mlle Chloé Lebreton, M. Alain Bentaha, M. Pascal Vivien et M. Vincent Onillon.

Ce déjeuner permet à la délégation d’échanger avec les éleveurs de l’ACS des Pays de la Loire. La qualité de la cavalerie de l’Académie équestre leur semble trop peu fournie et pas assez qualiteuse pour que leur nouvelle formation jouisse d’une image très positive. Or, ils ne disposent pas des fonds nécessaires pour investir dans un nouveau piquet de chevaux. L’ACS propose de solliciter les éleveurs ligériens afin d’exporter en Hongrie une dizaine de chevaux de sport âgés de 4 ans et plus, potentiel 115 et plus, sur la base d’un contrat de prêt « tous frais tous gains » dans l’optique d’une mise à l’exploitation des chevaux pour une commercialisation ultérieure. L’export de semences et/ou de poulinières est également envisagé à plus long terme afin de développer l’élevage du Selle Français en Hongrie.

Suite à ce déjeuner, nous rencontrons quelques exposants, dont M. Valentin Lang, responsable export pour la société Invivo NSA (marques Royal Horse, DP Nutrition, Destrier). Le contact est pris pour une éventuelle collaboration en Hongrie, bien que Valentin Lang dispose déjà de contacts opérationnels dans ce pays.

Une brève rencontre avec l’équipe pédagogique du Lycée Agricole du Bois Tillac ouvre de nouvelles possibilités de coopération en Région Pays de la Loire dans le domaine de la formation. Ce contact reste cependant à approfondir.

 

Projets et suites à donner

 
  • Championnats d’Europe de Voltige :

– Organiser une rencontre avec un expert en voltige en amont des Championnats d’Europe de Voltige.

  • IFCE :

– Suivi d’ingénierie de formation pour la mise en place des programmes du nouveau cursus proposé au Pôle Agricole de Kaposvar.

– Organisation des déplacements de Mathieu Van Landeghem en stage à Kaposvar

– Organisation de l’accueil en stage d’étudiants et/ou enseignants hongrois à l’Ecole Nationale d’Equitation à l’horizon 2016/2017

– Mise en relation des meneurs français et hongrois pour l’organisation de stages d’échange de savoir faire en Hongrie.

Pour ces quatre points, une convention devra être signée afin de préciser les modalités de collaboration.

– Assistance dans la recherche de financements européens (Erasmus Plus, ECVET…).

Un rendez-vous téléphonique est déjà programmé au mercredi 28 mai 2014 entre l’IFCE et les membres de la délégation hongroise afin de préciser les modalités des différentes conventions à produire.

  • Tourisme équestre :

– Reprendre contact avec Barbara Packi.

– Mettre en relation l’Université de Kaposvar et la FFE. Un représentant de la FFE pourra prendre part au déplacement prévu prochainement en Hongrie afin d’apporter son expertise sur la création de l’offre de tourisme équestre.

  • Ecole Blondeau :

– Assistance à l’édition du livre « Le Débourrage » traduit en hongrois par une instructrice de Kaposvar.

– Organisation de stages en Hongrie ou en France par Nicolas Blondeau (conditions à préciser).

  • ACS Pays de la Loire :

– Envoi d’un cahier des charges par Laszlo Csajaghy pour définir les besoins en chevaux de l’Académie Equestre de Kaposvar.

– Déplacement de membres de l’ACS en Hongrie afin de découvrir les infrastructures et les conditions d’accueil des chevaux sur place.

  • Royal Horse / Lycée Agricole du Bois Tillac :                                                 

– Suivi des relations initiées lors du CSIO de La Baule.

Déplacement à prévoir en juin 2014

 

Conclusion

 

Le bilan de ce déplacement dépasse les espérances de la délégation. Tous les points qu’ils souhaitaient aborder ont bien été traités.

L’objectif premier de leur venue était de régulariser la situation avec l’IFCE à Saumur. Elle a permis de relancer les projets concernant l’échange d’élèves, d’enseignants et de proposer des contacts pour l’attelage.

Ce déplacement leur a également été instructif dans la découverte de la dimension des sports équestres en France, ainsi que l’organisation de la filière équine française. Il leur a permis de comprendre l’origine des financements et la dynamique de travail au sein des différents organismes de la filière. L’échange avec les éleveurs de l’ACS Pays de la Loire a également été très enrichissant. Ils espèrent pouvoir développer une méthodologie de travail permettant de mettre en place un système d’exploitation et de commercialisation des chevaux profitable pour les deux parties.

 

Intérêts

 

Sports

La demande en chevaux de sport augmente avec les pratiques équestres dans les pays d’Europe Centrale et Europe de l’Est. Ce débouché très accessible est particulièrement intéressant pour les éleveurs et marchands de chevaux français.

Formations

L’Académie équestre de Kaposvar met en place des formations innovantes en Hongrie pour la formation d’instructeurs. Afin de répondre au mieux aux attentes, ils aimeraient profiter de l’expérience française en ingénierie de formation.

Télécharger le rapport de mission au format PDF
Télécharger