BUENOS AIRES (ARGENTINE)

Nuestros Caballos 2015

Du 24 au 31 mars 2015

Rapport précédent Rapport suivant

 

Contexte

 

Comme prévu suite aux actions conduites en 2014, l’UNIC accompagnée du stud-book SF s’est déplacée au salon du cheval Nuestros Caballos en Argentine.

 

Les points essentiels de la mission

 
  • Les épreuves d’élevage. Le président du stud-book SF, Pascal CADIOU, y était invité à assurer le jugement des épreuves d’élevage de saut en liberté et de modèle et allures. Des prix fournis par le stud-book SF ont été offert aux Grand Champion Mâle, Grande Championne Femelle et Grand Champion Suprême (2 tapis et une couverture brodés des logos du stud book SF et du Selle Argentin). ALEs l’issue de la remise des prix, une réunion était organisée pour que pascal CADIOU puisse répondre aux diverses questions des éleveurs. Ce fut l’occasion de faire le bilan des épreuves des jours précédents.
  • La formation des juges en concours d’élevage. Tout au long de l’année 2014, des juges nationaux et techniciens SF ont assuré la formation d’une soixantaine de juges argentins pour la plupart éleveurs ou vétérinaires. Les 3 étapes de la formation ont été organisées sur 3 demi-journées à chaque session. Sur ces 3 déplacements, se sont déplacés Benoit Chaigne, Christian Planchon, Pierre Henriot, Jean Louis Lenoury et Michel Gaspard. A chaque étape, leur prestation a été véritablement appréciée et a fait l’unanimité, nous avons pu le vérifier tout au long de ce déplacement . Ce fut donc à la suite des épreuves d’élevage et après l’échange entre les éleveurs et Pascal CADIOU que l’AAFE a remis les diplômes aux participants de la formation de juges. Parmi les 60 participants, 15 juges ont été reçus comme « juges nationaux », 15 autres comme « juges régionaux » et les 30 suivants comme « auxiliaires de juges ». En plus d’un diplôme officiel de l’AAFE, tous ont reçu des prix fournis par le stud-book SF et l’UNIC (casquettes, polos, livres de jugement en espagnol, catalogue des jeunes étalons, autocollants, conférenciers). L’image de l’élevage français en a été fortement valorisée.

Nuestros Caballos_2015Nuestros Caballos_2015

  • La visite d’un élevage important (40 poulinières). Nous avons accueilli récemment en région Rhône-Alpes un couple d’éleveurs argentins, avec la coopération du Conseil des équidés  qui a organisé la visite de 4 élevages de chevaux de sport, sur 2 jours. Très satisfaits de ces visites en France, c’est avec plaisir qu’ils nous ont accueilli dans leur élevage. Ce fut l’occasion d’échanger sur leurs projets à venir et de les inviter à revenir en France. Nous avons pu y voir des produits de Quatum, Zirocco Blue, Flipper d’Elle, Silvester, Darco… (Ils sont actuellement à la recherche d’un étalon, fils de Diamant de Semilly approuvé SF, d’où leur probable venue au championnat Etalons).
  • La signature d’une convention tripartite. A la fin du salon et après une année particulièrement riche en échanges, le président du Stud-book SF, Pascal CADIOU, le président de l’AAFE, le Général José Luis YOFRE et le directeur de l’UNIC, Jean Yves CAMENEN ont signé un accord tripartite pour  formaliser les actions en cours et donner une dimension plus importante aux projets communs à venir.
  • Une personne ressource sur place. Caroline BLACHE, lien privilégié de l’UNIC en Argentine, a joué unSite caroline2 rôle très important dans l’organisation de la formation des juges. Elle a, entre autres, été l’interprète pour nos juges sur place. En Argentine depuis 13 ans, cette française qui travaille comme consultante indépendante dans d’autres domainesque celui de la filière équine, est également cavalière. Nous pouvons la recommander comme un contact fiable pour la filière équine française et les entreprises qui souhaiteraient se développer en Argentine et plus largement en Amérique du  Sud.Voici un extrait de ses compétences : Dans le cadre de ses activités professionnelles, elle a   à plusieurs reprises été chargée de faire des études sectorielles, d’identifier des acteurs pertinents pour des projets, de monter des missions d’experts français dans la région et d’argentins en France, d’organiser des colloques, etc. Aujourd’hui, elle met à profit son expérience et ses connaissances en tant que consultante indépendante. Une partie de ses activités consiste à travailler pour des organisations ou des entreprises privées françaises intéressées pour développer leurs activités en Argentine ainsi que dans autres pays du Cône Sud, via l’identification d’opportunités d’affaires, la prise de contact avec des potentiels collaborateurs ou clients, la réalisation d’études de marché, l’organisation de visites d’installations, de réunions de travail, etc.
 

Projets et suites à donner

 
  • La formation continue. Après les 3 sessions de l’année 2014,  il a été  convenu avec  l’AAFE d’assurer une formation continue. Les juges argentins pourront ainsi mettre en pratique ce qu’ils ont vu au cours de la formation au cours de l’année et être réévalués en fin d’année à l’occasion d’une session assurée par des juges nationaux SF.
  • Le compagnonnage en France. Un nombre limité de participants de la formation de juges (les plus impliqués au sein de l’AAFE) pourra venir se perfectionner en France auprès de juges nationaux SF à l’occasion de nos épreuves d’élevage.
  • Les tournées d’élevage en France. Plusieurs éleveurs argentins ont manifesté leur intention de voyager en France à l’occasion d’événements spécifiques  et de profiter de leur déplacement pour trouver une nouvelle génétique, mâle ou femelle, pour leur élevage. Pour y répondre, il sera proposé l’organisation de tournées d’élevage en France, à des éleveurs de l’AAFE manifestant un intérêt particulier pour l’achat de jeunes poulinières et/ou de semences et ce, idéalement à l’occasion de  la Grande Semaine de Fontainebleau pour  l’Evénement  Femelles  ou encore le Championnat des Etalons à Saint-Lô. Cela permettrait d’inclure un événement  représentatif de la filière élevage française à la tournée. Cela faciliterait les rencontres et donc les échanges avec le plus d’éleveurs français. Dès maintenant, les membres du bureau de l’AAFE commencent à répertorier les candidats à ces voyages en France.
 

Conclusion

 

Comme nous vous l’avons précisé dans notre rapport d’activité 2014, l’intérêt des éleveurs argentins pour la génétique du cheval de sport français est réel, nous avons pu le vérifier une fois de plus au cours de ce  séjour. A vous, professionnels de l’élevage, de faire preuve d’initiative pour valoriser vos souches à leur prochaine venue !

 

Intérêts

 

Elevage

Formations

Télécharger le rapport de mission au format PDF
Télécharger